• Karine Duda-Jouan

Gagner en liberté avec le plein des sens !

Saint-Exupéry : "L'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible."


Les épreuves de la vie sont là, il n’y a pas de baguette magique, mais, grâce à la connexion avec l’instant présent, en s’ouvrant à nos sensations (visuelles, auditives, olfactives, gustatives, tactiles), elles nous atteignent moins facilement.

Il y a alors une prise de distance, une prise de recul. Les événements sont regardés avec de la hauteur, et nous arrivons à relativiser ou à trouver une autre façon de faire, de dire… nous sommes plus réceptifs et ouverts aux petits signes simples et agréables qui jalonnent notre existence, qui parfois nous tendent la main et que nous ne voyons pas.

La vie en pleine conscience, c’est donc tous ces moments où l’on s’arrête, où l’on prend le temps de respirer et de s’apercevoir que l’on est en vie. C’est déjà et avant tout retrouver le bonheur d’être simplement vivant, de prendre conscience que cela est merveilleux.

Apaiser notre mental, c’est non seulement se faire du bien et booster notre système immunitaire (ce qui n’est pas du luxe en ce moment…), mais c’est aussi s’ouvrir à un champ des possibles auquel nous n’avions pas pensé. S’arrêter en conscience permet de gagner en lucidité pour diriger nos actions vers plus de justesse.


QUELQUES PROPOSITIONS :

(N'hésitez pas à utiliser toute votre créativité.)

Au lever le matin (mais aussi à tout moment de la journée…) :

Vous pouvez effectuer quelques respirations profondes en conscience, les mains posées sur le ventre.

Prenez une grande inspiration, gonflez le ventre comme si c’était un ballon de baudruche, puis le thorax jusqu’aux épaules.

Expirez profondément, comme si vous souffliez dans une paille.

Puis réveillez votre corps en douceur :

Frottez vos deux mains l’une contre l’autre en prenant conscience de leur forme, de leur température, de leur texture

En même temps vous prenez conscience des mains, des doigts en en même temps du sens du toucher.

Délicatement, avec les mains vous commencez à explorer tout votre corps, comme si c’était la première fois, (tout le visage, le crâne, la gorge, la nuque ; les épaules, les bras, les mains, les doigts ; le thorax : devant, côté, derrière ; tout le dos ; la région abdominale ; le bas du corps : bassin, fessiers, jambes, pieds, orteils.)

Accueillez les sensations, les informations, sans jugement. Prenez le temps de savourer.


En prenant votre douche : concentrez-vous sur l'eau qui coule sur votre peau, le parfum du gel douche, la douceur de la serviette.


En vous lavant les dents : concentrez-vous sur chacun de vos gestes depuis l’ouverture du tube, jusqu’au brossage, prenez-conscience des odeurs du dentifrice, des sensations…


En prenant vos repas :

Préparez-vous une belle table. Portez votre attention sur la couleur des aliments, leur texture, leur odeur, leur goût, les sensations quand vous mâchez….

Savourez.


Lorsque vous êtes en relation avec quelqu’un (en virtuel ou en réel), que ce soit une relation amicale, sentimentale ou professionnelle, consacrez-vous à elle entièrement. Si l’on n’est pas complètement impliqué, on risque de rater le rendez-vous. Ce serait dommage de passer à côté en préférant avoir l’esprit occupé à autre chose.


Lorsque vous marchez, prenez conscience des pas que vous alignez les uns après les autres, engagez tout votre corps dans le mouvement, ressentez les articulations mises en jeu, sentez vos pieds se poser dans le sol, se dérouler du talon aux orteils, vous aurez ainsi plus d’aisance dans votre allure. Regardez autour de vous, devant vous, en portant votre regard vers l’horizon ; on se sent plus présent à la vie quand le regard accompagne la marche.


Dès que vous avez un contact avec l’extérieur (ne serait-ce qu’en ouvrant la fenêtre) : regardez le ciel, le paysage, sentez l’air, le soleil sur votre peau, écoutez le chant des oiseaux…


Lorsque vous mangez un carré de chocolat, prenez votre temps. Déballez-le lentement en pleine conscience du bruit du papier, de la texture, de la forme…. Puis les yeux fermés, approchez votre nez pour le sentir de près, déposez-le lentement dans votre bouche en prenant conscience de tout ce que vous mobilisez pour le mettre en bouche. Essayez surtout de résister à la tentation de le mastiquer et de l’avaler. Ressentez le chocolat dans votre bouche : sa température, sa texture. Prenez aussi conscience du goût – que ce soit sucré, amer, crémeux, etc. Essayez de le laisser fondre dans la bouche en le déplaçant doucement avec votre langue. Profitez du moment.


Tout au long de la journée : n’oubliez pas le vieil adage « Age quod agis » Sois attentif à ce que tu fais.

Quand vous cuisinez, quand vous faites le ménage, quand vous écoutez une musique… dans tout ce que vous faites… soyez vraiment à ce que vous faites.



« Vivre en pleine conscience, ralentir son pas et goûter chaque seconde

et chaque respiration, cela suffit.

J’inspire, je calme mon corps.

J’expire, je souris.

Je m’établis dans le moment présent. Je sais que c’est un moment merveilleux.

En nous établissant dans l’instant présent, nous pouvons voir toutes les beautés et les merveilles qui nous entourent.

Nous pouvons être heureux,

simplement en étant conscients de ce qui est sous nos yeux.

Vous avez rendez-vous avec votre vie dans le présent.

Si vous ratez ce rendez-vous, vous risquez aussi de rater votre vie.”

(Thich Nhat Hanh)


​© 2020 Karine Duda-Jouan, Sophrologue à Cesson-Sévigné et Rennes